top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Filmer du surf en aqua

Dernière mise à jour : 27 déc. 2023

Je vous partage mes conseils pour filmer du surf dans l'eau.


Si vous ne l'avez pas déjà lu je vous invite à aller jeter un oeil à mon dernier article sur comment se lancer dans la prise de vue en aqua. J'y parle notamment de comment choisir son matériel, des bonnes questions à se poser avant de se lancer, comment éviter les gouttes, etc...



Session surf avec Anouk Corolleur.



Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques conseils généraux :


Savoir surfer


Il est forcément plus facile de shooter du surf si vous savez surfer (ou en tout cas si vous connaissez bien la pratique). Cela vous aidera à vous placer et à anticiper l'action qui va se dérouler. Vous pourrez par exemple prévoir quand le.la surfeur.euse va faire une manoeuvre ou comment il.elle va se déplacer sur la vague et adapter votre cadre en conséquence.


La communication


Il est important de bien communiquer avec votre modèle avant la session, surtout s'il.elle n'a pas l'habitude des tournages. Regardez ensemble le spot pour savoir où vous allez vous placer, parlez lui de ce que vous voulez filmer, où vous allez vous placer, etc... Une fois dans l'eau il sera moins simple de communiquer donc autant dire les choses avant de partir. Pour éviter les collisions demandez à votre modèle de ne pas vous regarder quand il.elle surfe et plonger profond si vous avez un doute sur sa trajectoire. Un casque est conseillé en règle général ;)


La position du soleil


C'est la base et c'est valable quelque soit le tournage, mais pensez à anticiper la position du soleil. Les plus belles lumières étant le matin ou le soir, vous pouvez vous retrouver soit complètement à contre jour ou l'inverse. L'un ou l'autre n'est pas un soucis en soi, mais cela dépend de ce que vous souhaitez filmer donc pensez à faire des repérages !


Votre sécurité


A priori, si vous souhaitez filmer du surf dans l'eau, c'est que vous êtes un minimum à l'aise avec l'élément, mais comme je l'ai déjà dit dans mon précédent article, connaissez vos limites et n'allez pas vous mettre en danger ou mettre en danger votre modèle si ce.cette dernier.ère n'a pas un gros niveau en surf. Choisissez les conditions et le spot en conséquence et observer bien le plan d'eau avant d'y aller, notamment pour repérer les courants.


En tant que photographe aqua et surfeuse je suis obligée de parler de protection solaire !! J'ai 32 ans et je commence déjà à avoir des marques malgré les tartines de crème que j'applique.. Pensez vraiment à mettre régulièrement de la crème et des protections solaires type chapeau et tops solaires, et faites vérifier vos grains de beauté une fois par an. Au dela du risque de coup de soleil ou d'insolation, à long terme vous risquez "au mieux" un vieillissement prématuré de la peau, au pire un cancer. Pour votre santé et celle de l'océan, choisissez uniquement des crèmes solaires à filtre minéral, bannir absolument les filtres chimiques ! Aujourd'hui beaucoup de marques en proposent comme les laboratoires de Biarritz ou Décathlon.


Le matériel et les réglages


Rentrons maintenant dans le vif du sujet et commençons par parler du matériel. Je vous partage ici mes réglages avec le Sony A7SIII et l'optique Sigma 24-70 f/2.8.

La plupart du temps, quand je shoot du longboard et que la vague est longue, j'aime bien me mettre au 50mm, alors que pour du shortboard je vais plutôt être au 35, mais il m'est possible de changer de focale depuis mon caisson grâce à une pièce que je rajoute sur mon objectif (mais qui ne fonctionne pas toujours très bien donc je l'utilise assez peu).

Je choisis souvent de shooter en 120 images par seconde pour avoir de beaux ralentis. Je garde la valeur de ma vitesse d'ouverture à peu près au double de mon nombre d'i/s et je joue beaucoup sur l'ouverture selon ce que je souhaite filmer. Si l'action est plutôt lente et que les conditions de lumières me le permettent, j'ouvre à f/2,8 pour isoler mon sujet et avoir un beau flou sur l'eau au premier plan, mais si je shoot de l'action je reste entre 4 et 8 pour ne pas risquer de perdre le point. Evidemment c'est toujours un équilibre à trouver entre les Iso et l'ouverture et tout dépend du rendu que vous voulez avoir. l'A7S étant très bon en basse lumière je peux me permettre de monter en sensibilité sans trop perdre en qualité.

Filmer en 4K peut vous permettre de cropper dans l'image sans perdre en qualité et rattraper certains plans si vous étiez un peu loin.





Le placement


Le placement varie forcément d'un spot à l'autre, selon les vagues, la personne que vous filmez, votre focale et ce que vous cherchez comme rendu. En règle général vous allez vouloir vous placer plus bas que le.la surfeur.euse pour capter l'action la plus intéressante, là où la vague déroule, entre le take-off et la fin de la vague. Si la vague est courte et rapide et que vous filmez du shortboard, vous vous placerez assez proche du.de la surfeur.euse car l'action va se dérouler rapidement après le take off. Si la vague est longue et régulière et que vous shootez du longboard, il vaut mieux descendre un peu car un.e longboardeur.euse rame plus tôt et plus longtemps donc si vous êtes trop proche, il.elle fera son take-off après vous. Regardez si les vagues déroulent vers la gauche ou vers la droite et déportez vous vers la gauche ou la droite selon l'angle que vous voulez shooter et si le.la surfeur.euse est en backside ou frontside. En général, une fois que je pense avoir eu de belles actions bien cadrées, je bouge pour aller chercher des vues différentes : je me rapproche pour avoir des plans serrés des pieds (en longboard) ou je me décale pour avoir le.la surfeur.euse de dos quand il.elle surfe. Ensuite il y a l'attente au line up, le take off, la rame, les duck dive ... Tout ce qui va vous permettre de raconter votre session.

Gérer la buée et la surchauffe


Pour éviter la buée, ne laissez pas votre caisson au soleil avant d'aller à l'eau (en règle général c'est mieux de ne pas laisser son matériel au soleil de toute façon) et une fois dans l'eau, n'orientez pas votre objectif vers le soleil et laisser le caisson immergé au maximum pour le garder au frais. Si de la buée apparait quand même, il faudra certainement sortir et ouvrir votre caisson pour laisser l'air circuler.

Aussi quand on filme comme moi avec un boitier hybride plutôt qu'une "vraie" caméra, celui-ci peut se mettre à surchauffer et s'éteindre au milieu d'une session. En effet dans un caisson la température peut vite monter, surtout quand on filme en 4K et en 120 i/s. En règle général, si vous shootez sur la côte atlantique, il y a peu de chance d'avoir ce problème, mais cet été avec la canicule et une température de l'eau anormalement élevée j'ai été confronté à ce problème. Pour éviter que cela arrive voilà plusieurs tips: tout d'abord, certains boitier chauffent plus ou moins donc renseignez vous avant d'acheter si vous voulez filmez principalement en aqua. Restez en HD si la 4K n'est pas indispensable. Si vous avez un boitier Sony, vous pouvez régler le niveau de température à partir duquel l'appareil s'éteint sur "élevé" plutôt que sur "standard" pour retarder la mise hors tension (Menu > réglage > Tmp HORS tens. aut). Gardez votre boitier au frais avant votre session et allumez le à la dernière minute. Si vous avez la possibilité, éteignez le de temps en temps pendant la session si le voyant de surchauffe s'allume.





J'espère que ces conseils vous aideront à vous mettre à l'eau en toute sécurité et à tirer de belles images de vos sessions. Si vous êtes perdus avec les réglages et que beaucoup de notions dans cet article vous paraissent obscurs, sachez que je propose des ateliers photo aqua à Hendaye. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à m'écrire à lucie.francini@gmail.com.







103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page